De rerum natura ad hortos japonicos in Gallia…*

La Bastide Vieille, septembre 2023

Depuis très longtemps, j’ai entendu parler du jardin japonais de Maulévrier.

Son nom varie, en fonction des sources consultées, entre « parc oriental » et « jardin japonais ».

« Le parc oriental de Maulévrier est un jardin japonais situé à Maulévrier en Maine-et-Loire en France. Avec une surface de 29 hectares, il est le plus vaste jardin japonais d’Europe. »

Qui plus est, il s’agit aussi d’un parc historique :

« Un parc oriental y est créé entre 1899 et 1913, par l’architecte parisien Alexandre Marcel (1860-1928), concepteur du pavillon du Tour du Monde, du pavillon du Cambodge pour l’Exposition universelle de 1900 à Paris et de la Pagode rue de Babylone à Paris, qui venait tout juste d’épouser Madeleine la fille de Bergère. Ainsi, il habite souvent dans le château, dont il refait les décors et supervise l’aménagement paysager d’inspiration japonaise. Les éléments khmers du parc sont reproduits à partir de moules des pièces exposées lors de l’Exposition universelle de 1900. Il fait planter des végétaux chinois, thaïlandais, japonais et européens. Le jardin est entretenu par 20 à 40 jardiniers jusqu’en 1940. »

Mais, par la suite, son abandon par les propriétaires de l’endroit met en péril jusqu’à son existence. Continue reading

De Dortous à Cantemir… (I)

…ou « Golpe a golpe, verso a verso! »

La Bastide Vieille, mars 2023

Texte publié dans la revue « 3R – Rădăcini/Racines/Radici » numéros 61 – 66, janvier – juin 2023, édité par l’Association « Memorie și speranță » à Bucarest (Roumanie).

Ce texte est un hommage et un souvenir attachés à la mémoire de Jean-Denis Bergasse.

Jean-Denis Bergasse, né à Béziers le 18 septembre 1946 et mort le 2 juillet 2011 à Cessenon-sur-Orb, est un écrivain et historiographe français.

Jean-Denis Bergasse a commencé son activité professionnelle dans le notariat avant de se consacrer aux recherches historiques et généalogiques. Il a présidé la Société Archéologique, Scientifique et Littéraire de Béziers et publié de nombreux travaux sur l’histoire régionale. 

Tout un chacun peut trouver sur Internet la liste de ses ouvrages.

Pour ma part, j’ai découvert, à travers son livre « L’Eldorado du vin, les châteaux de Béziers en Languedoc » (1994), la grande richesse architecturale de notre région. Il considérait lui-même que cet ouvrage sera le plus important de tout ce qu’il avait écrit et qu’il restera, même après sa disparition, « son livre de référence ». 

Par la suite, je l’ai rencontré, maintes et maintes fois, dans les « châteaux du vin », à l’occasion de séances de la « Société archéologique… », à   Cessenon ou chez des connaissances communes.  Continue reading

Une piqure de rappel ! (I)

Agde, 01/09/2021

 

« Ultima noapte de dragoste, întâia noapte de război. »

C’est le titre d’un roman des années ‘30, l’œuvre de l’écrivain roumain Camil Petrescu, bien connu par tout lycéen en Roumanie, qui l’étudie et l’analyse… à satiété.

En français : « Dernière nuit d’amour, première nuit de guerre * »

C’est la similitude du titre avec l’actualité, qui me vient à l’esprit en ce jour du 1er septembre !

Avec quelques (petites) différences : si nous avons laissé derrière nous la « dernière nuit de l’été », nous ne vivons pas la « première nuit de guerre » ! Puisque, selon le prince qui nous gouverne, nous sommes en guerre depuis, bientôt, une année et demie! 

Mais, comme dans toute guerre qui se respecte, nous devons livrer plusieurs batailles. Pour moi, il s’agit de ma troisième bataille ! Que j’espère gagner, comme les deux batailles précédentes ! 

De quoi s’agit-il ? Simple !

Continue reading

Cu Crémieux la Clermont-l’Hérault

Clermont-l’Hérault, 15/07/2021 

Un fragment reprezentativ din acest text a fost publicat în revista « MAXIMUM » no. 100, datat august 2021, editată la Rishon le Zion (Israel) de « Centrul Cultural Israeliano-Român ». 

Clermont-l’Hérault este un mic orăşel cu mai puţin de 10 000 locuitori, aflat în inima regiunii « Languedoc » din sudul Franţei, chiar lângă Marea Mediterană. 

Cunosc şi frecventez acest oraş, în mod asiduu, încă din 1984. 

Motivul este simplu : soţia mea şi-a petrecut întreaga ei copilărie în acest oraş, iar familia sa este binecunoscută aici… de secole! 

Aşa se face că, venind şi revenind aici în mod regulat de aproape patru decenii, mi-am pus în mod firesc întrebarea : Oare la Clermont-l’Hérault n-au trăit evrei ? 

Cunoşteam prezenţa evreilor în regiunea Languedocului, mulţumită nenumăratelor mărturii descoperite de-a lungul anilor.  Continue reading

« Les clés du Paradis »… la Vatican!

La Bastide Vieille, 15/03/2021

 

Cu siguranţă că n-aş fi aflat niciodată ce este un « clavigero » dacă n-aş fi citit un articol publicat în revista « Point de vue » din luna iulie 2020 !

In acest text, ni se spune, cu multe detalii, că la Vatican există un personaj unic în lume : este funcţionarul care deţine cele 2797 de chei ce deschid « porţile celor mai frumoase comori ale istoriei şi artei mondiale ». 

In acest moment, şi din anul 2012, postul de « clavigero » este ocupat de Giovanni Crea, un fost « carabinier », mândru de responsabilităţile pe care le deţine. 

 « In fiecare dimineaţă, simt o senzaţie unică. », spune Giovanni. « O impresie extraordinară, niciodată aceeaşi, ca şi cum aş respira un aer magic când deschid poarta Capelei Sixtine şi admir fresca lui Michelangelo, singur şi în liniştea cea mai totală. Cum aş putea să mă plictisesc de aşa ceva ? ». 

Sunt mai bine de 20 ani, de când Giovanni Crea lucrează în « Cità del Vaticano ». Pe atunci, el era un simplu student, care dorea să devină magistrat, şi avea nevoie de un loc de muncă provizoriu pentru a-şi finanţa studiilede drept. Continue reading

Il avait tort Cloclo !

La Bastide Vieille, jeudi le 11/02/2021

Le jeudi au soleil
C’est une chose qu’on ne rate jamais !
Chaque fois c’est pareil
Au lieu d’rester derrière les carreaux
On va aux champs, quand le ciel est beau…

Le jeudi au soleil !

C’est une journée idéale
Pour marcher dans la forêt
Et l’on trouve plus normal
D’aller se coucher
Seuls dans les genêts !

Continue reading

La finta giardiniera… (III)

ou “Die Gärtnerin aus Liebe » *

La Bastide Vieille, le 28/12/2020

Toutes ces expériences, et bien d’autres encore, qui alourdiraient de trop ce récit, m’ont persuadé que le « monde de l’agriculture » peut avoir un côté  passionnant, à la condition de ne pas se cantonner au train-train quotidien du « fabricant de salades », qui se contente de reproduire, année après années des habitudes ancestrales.

Et, à partir des années ’80, quand j’ai commencé à fréquenter au jour-le-jour, dans le Languedoc, des gens dont c’était le métier, j’ai approfondi mes connaissances dans ce domaine.

Ce n’est pas si simple ! Les agriculteurs ne sont pas des bavards ! Ils gardent jalousement leurs secrets !

Pourquoi ? Difficile à dire ! La peur de la concurrence ? La peur… du fisc ?

Tout un chacun se souvient du sketch de Fernand Raynaud : «… ça eut payé ! Mais,… ça paye plus ! » .

Heureusement pour moi, je n’étais pas obligé de me charger d’une activité agricole à plein temps !

Continue reading

Cornici in asta* (II)

Feuilles de journal

La Bastide Vieille, 14/11/2020

 

En vérité, si je suis si dubitatif en ce qui concerne la vraie valeur des cadres proposés à la vente dans la séance du 17 juin, à Florence, c’est aussi parce que… j’ai été fort mal habitué par le passé. 

Dans les années ’80 –’90, ma belle-mère, Colette, avait trouvé un tuyau fantastique.

Elle était née à Bédarieux, petite ville dans l’arrière pays du Languedoc,  département de l’Hérault. En y allant souvent, elle avait découvert une « Salle de ventes aux enchères » fort intéressante. 

Une dame « commissaire-priseur » très dynamique, s’était installée dans cette ville, « hors des chemins battus » par les antiquaires européens, et proposait à la vente toutes sortes d’objets, souvent en provenance des propriétés et châteaux de la région. Continue reading