Reluare – La Tour prends garde ! – Reprise

Ce texte a été publié dans la revue « Las Testas de Geïs » Bulletin no. 84, édité par l’association du même nom à Cazouls-lès-Béziers (Hérault).
 

« Cazouls-lès-Béziers est une commune française située dans le département de l’Hérault, en région Occitanie. Ses habitants sont appelés les Cazoulins.

Cazouls-lès-Béziers se trouve située sur les premiers contreforts du Massif Central, au nord de la ville de Béziers et à quelques kilomètres de la mer Méditerranée.

Il est entouré de vignes, qui constituent l’une de ses principales ressources (production de vin), mais également par la garrigue et de nombreux bois de pins. Il est limité à l’est par l’Orb, fréquenté par les pêcheurs.

Le lieu est appelé Castrum de Casulis en 1178 et Cazolz en 1431.

Son nom aurait pour origine le mot latin casulae, dérivant de casa (maison) et Olei (olive), donc signifiant un endroit où se tenait un moulin à huile d’olive. Toutefois, Casulae peut aussi désigner des tombeaux.

Au dernier recensement, la commune comptait 4987 habitants. »

comme l’indique Wikipedia.

Le « Midi libre », en date du 20/12/2011, écrit :

« Las testas de geïs. Les têtes de plâtre !

C’est le surnom des Cazoulins. “Ça a sans doute un rapport avec l’exploitation de la carrière de plâtre au XVIIIe siècle mais ce n’est qu’une supposition”, rappelle René Lautard, président.

Parce que ‘Las testas de geïs’, c’est aussi le nom de l’association locale qui défend l’histoire et le patrimoine du village. Elle existe depuis 1974, créée par une poignée de passionnés de Cazouls. Depuis, ils n’ont eu de cesse que de “faire découvrir le patrimoine local, le protéger et le faire valoir”.

C’est à cette tâche qu’ils s’attachent en publiant un bulletin bisannuel… Mais aussi en tenant des expositions, des visites du village ou des conférences. »

Cazouls-lès-Béziers se trouve à quelques kilomètres seulement de La Bastide Vieille, où je passe une bonne partie de ma vie.

C’est grâce à l’excellente organisation de l’Association « Las Testas de Geïs » que j’ai pu visiter le Château de La Tour, dans notre voisinage immédiat.

Cette publication est une première collaboration avec la revue qui se charge de la promotion de l’ « Histoire et Patrimoine de Cazouls-lès-Béziers ».

J’espère qu’elle se poursuivra dans les mois à venir !

 

Adrian Irvin ROZEI

La Bastide Vieille, novembre 2020

Le texte complet de cet article peut être lu à l’adresse: La Tour, prends garde !

1 thought on “Reluare – La Tour prends garde ! – Reprise

  1. J’ai découvert , grâce à tes recherches perpétuelles et passionnantes , les passions artistiques de mon oncle Fayet.
    Il était très proche de mon père. Je ne l’ai pas connu . Je suis né trop tard. Sa femme ,somptueuse, venait souvent à Bouffil. Sa fille Dominique m’a initié à la danse lors du mariage de Colette et Bernard.
    Vite la suite des visites chez les châtelains du coin.

Leave a Reply to Henri Cancel reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *