De l’eau, Daces… !

La Bastide Vieille, le 10/08/2020

Tous ceux qui ont étudié avec attention l’histoire de la Révolution française, se souviennent de la fameuse harangue prononcée devant les députés de l’Assemblée nationale, le 2 septembre 1792, par Danton, qui s’est écrié :

« De l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace !» 

Statue de Danton à Paris. Sur le socle est inscrite sa célèbre formule!

Certains historiens pensent, d’ailleurs, qu’il n’a fait que répéter une phrase bien plus ancienne, prononcée par Décébale, le roi des Daces, près de 17 siècles auparavant. Voyant sa capitale, encerclée par les armées de Trajan, en proie aux flammes, il aurait crié : « De l’eau, Daces, encore de l’eau, Daces, toujours de l’eau, Daces ! ». 

Mais, même si cet épisode de l’histoire ancienne de la Roumanie d’aujourd’hui n’est pas confirmé, une autre question taraude l’esprit des « spécialistes » de cette période si éloignée de notre époque : « Où sont passées les tombes des rois daces ? » 

C’est, d’ailleurs, le titre d’un article publié dans la revue « Courrier international » du 2 au 8 juillet 2020, repris d’après un texte paru dans le mensuel roumain « Historia », daté du 20 avril, sous la plume d’Alexandru Berzovan. 

« Jusqu’à la conquête romaine, les Daces occupaient un territoire s’étendant des Carpates au Danube. S’ils ont laissé de nombreux vestiges, personne ne sait où se trouvent les sépultures de leurs souverains. », affirme l’historien roumain.

Et il nous raconte l’étonnement du visiteur  amateur qui, en découvrant l’ancienne capitale du royaume dace, Sarmizegetusa, dans les montagnes de Grădiştea Muncel, constate l’existence de ruines de citadelles d’il y a vingt siècles, mais des sépultures… nenni ! Ni celles des prêtres, ni celles des rois, même pas celles des simples mortels !

 D’où la question existentielle : « Qu’a-t-il bien pu se passer ? ». 

Comme d’habitude, dans le cas d’un mystère non élucidé, les hypothèses les plus « originales » voient le jour !

D’autant plus que l’on peut rencontrer des cimetières datant d’avant la deuxième moitié du 1er siècle av. J.-C.,  qui réapparaissent… au IIe siècle apr. J.-C. ! 

Il semblerait, d’après les fouilles archéologiques, que la période incriminée correspond à de « profonds bouleversements dans les pratiques spirituelles ». 

On avance des théories liées à des « réformes religieuses lancées par un grand- prêtre du nom de Décénée, du temps  du roi dace Burebista (environ 60 – 44 av. J. – C.) » roi dont, au moins, l’existence est attestée par des chroniqueurs grecs. 

Se rajoutent les théories concernant la forme, la fonction, les matériaux employés, l’orientation… des sanctuaires, dont on ne retrouve que les fondations en pierre, de taille cyclopéenne ! Et, à ce jour, « aucune effigie monumentale d’une quelconque divinité n’a été mise à jour sur ces lieux de culte, pas même le socle d’une statue, ce qui laisse les archéologues perplexes » !

Sarmizegetusa, les sanctuaires daces

Autre secret… leur écriture, encore introuvable à ce jour ! 

Et que dire de la langue utilisée par les Daces, dont certains affirment qu’elle était… sinon identique, au moins ayant les mêmes racines que celle des… Romains ! 

Toutes ces questions non résolues, nous incitent à émettre une hypothèse audacieuse : et si le roi Décébale était arrivé à mobiliser ses sujets, comme Danton ses concitoyens qui ont réussi à buter les armées étrangères hors du territoire national ?

Le résultat serait un tel flot d’eau qu’il aurait effacé la trace des tombes des rois daces ! 

Je laisse cette supposition entre les mains des archéologues qui, j’en suis sûr, sauront la confirmer grâce à leurs découvertes à venir !

 

                                           Adrian Irvin ROZEI

                                     La Bastide Vieille, août 2020

1 thought on “De l’eau, Daces… !

  1. R.N.S. de Boulogne dit:

    Il ne m’appartient pas de juger les compétences de Monsieur Rozei, un homme aux vastes et multiples connaissances, mais en toute honnêteté je pense qu’il s’agit ici d’une question piège.

    Car, à la perfide question ’’Où sont passées les tombes des rois daces ?’’, n’importe quel Roumain répondra sans hésiter : Nulle part, car il n’y a jamais eu de tombes, étant connu que les Daces étaient immortels !

    Comme les Martiens, ils sont toujours parmi nous, il faut juste savoir les reconnaître et j’ose espérer que M. Rozei nous livrera dans un prochain épisode les codes. 😂😂😂

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *