« Monument historique et vignoble » à Valmagne

Valmagne, 17/08/2016

Feuilles de journal

La semaine dernière, quand nous sommes allés à l’Abbaye de Valmagne*, les visites étaient déjà terminées.

Nous avons profité de quelques affaires dans la région pour revenir et tenter de « suivre le guide ».

Cette fois-ci, nous avions tout le temps (2 heures !) jusqu’à la prochaine visite programmée à 14 h 45. C’était la meilleure occasion pour découvrir le restaurant vigneron, installé dans la ferme auberge mitoyenne avec l’Abbaye.

L’aménagement de la vieille grange est impressionnant !

La hauteur sous toit, les poutres dégagées, les crépis colorés, la terrasse ombragée au bord d’un ancien canal, tout contribue à donner au lieu un charme suranné et « agricole » du meilleur effet.

J’ai été un peu moins convaincu par la cuisine « bio ». Les pétales de fleurs colorées dans la salade … trop peu pour moi ! Par contre, le vin de la propriété proposé, un rosé assemblage de cépages méditerranéens  (Syrah, Cinsault, Grenache), avait de la présence.

La visite de l’Abbaye m’a fasciné !

Son histoire, balançant entre l’austérité et les fêtes galantes,  entre le jeûne et la ripaille, entre le sacré et le commercial est un excellent raccourci du si riche passé du Languedoc.

Et puis, de nouveau, la nostalgie !

C’est à Valmagne, il y a quelques 30 ans, que j’ai découvert pour la première fois l’aventure et les dégâts du phylloxera dans la région.

J’ai vu alors un pied de vigne qui grimpait sur les pierres de la fontaine qui se cache dans le cloître de l’Abbaye. Ce cep, qui date d’il y a quelques 200 ans, a résisté à la  maladie qui a pratiquement détruit le vignoble languedocien, à la fin du XIXème siècle. Aujourd’hui, après encore trois décennies, il se porte à merveille, le tronc atteint des dimensions impressionnantes et le feuillage couvre totalement la voûte de la fontaine.

Je suis sûr que dans trente ans ce pied de vigne miraculeux aura encore grandi.

Mais moi ? Serai-je encore ici pour l’admirer ? Je me permets d’en douter.

Adrian Irvin ROZEI, Valmagne, Août 2016

*Voir l’article « Sites d’exception en Languedoc » sur www.adrian-rozei.net (Carnet de notes) 

PS: Une image étrangère au cadre de l’Abbaye de Valmagne s’est glissée parmi celles prises à cette occasion. 

Celui qui reconnaîtra la localisation de cette « image pirate » sera récompensé par une entrée gratuite pour une prochaine visite guidée de l’Abbaye. 

Les paris sont ouverts !

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *