Les fenêtres démurées

Geam indian 001_resizeLa légende raconte que Bouddha Sakyamuni était le fils d’un prince et qu’il vivait heureux confiné au palais royal, « protégé par son père afin qu’il ne puisse voir ni connaître les disgrâces de la vie. Mais un jour, il décida d’ouvrir les fenêtres de son palais. Il découvrit, la première fois un vieillard, la fois suivante un infirme et la troisième, il vit un cadavre. Finalement il repéra un homme au crâne rasé, montrant des yeux sereins. C’était un pénitent qui s’était dévoué à la vie religieuse. Alors Sakyamuni profondément bouleversé résolut d’abandonner son foyer et d’emprunter la même existence que cet homme avec la ferme intention d’investiguer sur la cause de toute souffrance : maladie, vieillesse et mort. » 

                                                           *   *   *

Je ne suis pas un prince indien et je n’habite pas un palais.

Mais, nous avons plusieurs fenêtres murées dans une grange qui a plus d’un siècle d’existence. Alors, j’ai décidé de voir ce qu’il y a derrière les fenêtres.

J’ai ouvert la première fenêtre et j’ai trouvé une vue sur le Bassin d’Arcachon et la dune du Pyla.

Geam Pyla 001_resize

La deuxième fenêtre s’ouvrait sur une église en bois du nord de la Roumanie, la région du Maramures.

La fenêtre suivante donne sur un hôtel de l’île de Taboga, au Panama, dans l’Océan Pacifique, là où Gauguin avait passé quelques mois il y a plus d’un siècle.

Enfin, une autre fenêtre cachait la vue de la cathédrale de Carthagène, en Colombie, sur les bords de la mer des Caraïbes.

Geam 3 ferestre 001_resize

Il reste encore une fenêtre murée. J’ai décidé de ne pas l’ouvrir afin de donner libre cours à ma fantaisie en imaginant la multitude de paysages qu’elle peut cacher. C’est la part du rêve !

Geam murée 001_resize

Si Bouddha n’avait pas eu la curiosité de regarder à travers les fenêtres de son palais, il aurait vécu heureux, jusqu’à la fin de sa vie.

Mais peut-être qu’il se serait ennuyé copieusement !

Geam Fenêtres 001_resize

*Construction décorative selon une idée de mon cousin Alex ROZEI

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *